Living Lab

Sa définition

Un Living Lab désigne un « laboratoire vivant », c’est-à-dire « une méthodologie de recherche en innovation menée par une réunion d’acteurs publics, privés et citoyens qui travaillent en concertation continue, plutôt qu'en vase clos, pour concevoir, améliorer et valider dans le vécu, des produits, des services, des technologies, des outils, etc. » (livre blanc des Living Labs, 2014). Dans un contexte européen, Caillet (2010) précise qu’un Living Lab permet, grâce à des méthodes de recherche centrées sur l’utilisateur, dans un environnement familier authentique (le territoire réel), d’identifier, d’évaluer et de vérifier en temps réel des solutions multidimensionnelles dans les domaines sociaux, économiques et de développement des territoires. 
Le Living Lab du projet DESIR peut donc être considéré comme un dispositif de recherche-action-formation.

Ses principes d'action

Le Living Lab  s’inspire du design based research : collaboration des chercheur.e.s et ingénieur.e.s pédagogiques ; centration sur l’étude de l’activité réelle des acteurs investis dans les projets retenus dans le cadre de l’appel à manifestation d’intérêt (AMI) ; articulation des champs de recherche et de pratiques. Sa démarche méthodologique se caractérise par  une approche à la fois : 

  • anthropologique et ethnographique, en tension permanente et productive entre implication et distanciation (Auge, 1994) ;
  • ouverte et inductive, inspirée de la théorisation ancrée (Glaser, Strauss, 1967; Paillé, 1994) ;
  • phénoméno-praxéologique accordant une place centrale aux sens que les participants aux enquêtes donnent à leur vécu immédiat et visant une construction de connaissances fondée dans l’étude de l’action elle-même  qui se place au service de cette action (Lameul, 2016).

Sa démarche

ll

Ses objets d'étude

Tout au long du projet, l’objectif du Living Lab consiste à repérer les éléments qui, dans le projet DESIR, favorisent le plus efficacement les évolutions des représentations, des pratiques, des formes d’organisation du travail dans un établissement d’enseignement supérieur. Les indicateurs de cette transformation à l’œuvre sont plus précisément définis avec les acteurs de terrain à l’intérieur de chaque projet.
Ils portent plus particulièrement sur les deux types de transformation suivantes :

L’engagement étudiant : engagement dans les projets DESIR et engagement dans les apprentissages

La transformation des pratiques enseignantes : évolution des représentations au fil du projet DESIR et analyse de cette activité de transformation


La cinquantaine de projets AMI constitue  une base privilégiée  pour l’étude in vivo de l’innovation en cours et des évolutions qu’elle est susceptible d’encourager dans l’enseignement supérieur. Selon les principes d’action du Living Lab, la recherche se fait au fil de l’action de développement des projets. Conformément à la triple approche méthodologique mentionnée ci-dessus, les porteurs des projets AMI et les ingénieur.e.s pédagogiques qui les accompagnent (Maison de la pédagogie) sont des acteurs à part entière dans le Living Lab.  

L’étude de la vie du projet DESIR (mode d’organisation, questions posées, influence sur les dimensions  politique, pédagogique, administrative…) constitue  un objet de recherche à part entière, susceptible de documenter les transformations à l’œuvre en terme d’organisation.