Numérix : Plateforme numérique transversale d'apprentissage différencié pour les activités de TP

Hybridation ; collaboration étudiante ; formation entre pairs
Formation concernée : DUT Mesures physiques
Nombre d’étudiants : 100
Période d’expérimentation : année universitaire 2018-2019

 

Contexte – Objectifs du projet


Les étudiants viennent de filières différentes et ont des niveaux très hétérogènes. Les enseignants des différentes disciplines n’ayant pas la même façon de raisonner, cela ajoutait de la difficulté dans l’apprentissage de certains étudiants.
L’objectif de Numérix est de proposer un dispositif utilisable par toutes les disciplines qui permet à l’étudiant, à partir d’une maquette commune aux différentes disciplines, de préparer le TP. A partir de ressources préexistantes mises à disposition par les enseignants, les étudiants réalisent les TP sous forme de vidéos.
Chaque TP peut donc être suivi sur le modèle « je prépare, je réalise, j’analyse » ce qui permet à l’étudiant de progresser à son rythme, de s’autoévaluer, de revenir à tout moment sur une des séquences mais aussi de mener un travail de recherche parmi toutes les ressources mises à disposition par l’enseignant.

Mise en œuvre pédagogique


Le dispositif s’est construit de manière itérative. Il a consisté, tout au long du projet, à affiner ce template transversal qui peut ensuite être personnalisé par l’enseignant de chaque matière en fonction de ses besoins et des ressources qu’il souhaite y intégrer.
Afin d’élaborer le template générique, un enseignant « représentant » de chaque matière était présent afin de garantir la transversalité du modèle et son appropriation pour tous les enseignants de la matière. Dans le cadre des projets tutorés, 35 étudiants ont ensuite pu co-construire (montage, habillage sonore etc.) les différentes vidéos propres à chaque TP à partir de ce modèle générique transversal et des ressources (fiches protocoles, vidéos, liens renvoyant vers des cours, tutoriels etc.) mises à disposition par les professeurs.
Ce processus a donc eu lieu au cours des deux années d’expérimentation dans le cadre des projets tutorés des différentes promotions.

Acteurs concernés


La conception de Numérix a impliqué Annick Chaillou, porteuse du projet, ainsi qu’un petit groupe d’enseignants, chacun « représentant » sa matière afin que toutes les matières soient représentées et de concevoir un template générique adaptable à toutes les matières.
Jeanne-Maud Charton, ingénieure pédagogique du SUPTICE, a accompagné le processus notamment pour la réalisation des vidéos (scénarisation des séquences, story-board, etc.). La réalisation du template sur la plateforme Moodle a été initiée par Luiggi Sansonetti, ingénieur pédagogique IUT de Lannion puis développée et adaptée aux différentes disciplines concernées avec l'intégration des différentes ressources produites par les étudiants et les enseignants et le montage des vidéos par Hélène COSPEREC, ingénieure pédagogique IUT de Lannion.
Cet accompagnement a permis de donner des bases aux enseignants pour la scénarisation des séquences pédagogiques. 35 étudiants ont ensuite finalisé ce travail en fabriquant les vidéos en interaction à partir des ressources disponibles déposées par les enseignants. Cette phase finale a permis de débattre avec les enseignants puisque les étudiants devaient justifier leurs choix de réalisation. On peut donc parler d’un projet co-construit par ses utilisateurs, tant enseignants qu’étudiants.

Bilan et évaluation du projet


L’accompagnement par des ingénieurs pédagogiques SUPTICE/IUT de Lannion a permis de donner des bases aux enseignants pour la scénarisation des séquences pédagogiques. L’utilisation de la vidéo leur a également donné plus de souplesse dans le suivi des TP et donc de libérer plus de temps pour discuter avec les étudiants sur l’analyse des résultats ou les points à approfondir. En retour, les étudiants ont plus d’autonomie pour revenir par eux-mêmes sur ce qu’ils n’ont pas compris et/ou s’auto-évaluer. Cela leur permet de gagner en assurance.
Le projet a également valorisé des compétences d’étudiants qui ne sont pas valorisées dans un cursus classique. Filmer devant un fond vert, faire du montage vidéo, de l’habillage sonore, cela a permis à des étudiants de se découvrir une appétence pour ces activités et donc de plus s’impliquer. Ils se sont sentis légitimes pour échanger avec les enseignants voire les former à certains outils. Pour beaucoup d’étudiants impliqués dans la fabrication des vidéos, le projet leur a permis de mieux vivre leur scolarité en leur donnant un rôle d’acteur. Beaucoup ont également développé des soft skills notamment des compétences collaboratives.
L’implication des enseignants a été capitale dans la réussite du projet, tant dans sa phase de conception que, par la suite, dans son appropriation par des enseignants pour leurs propres projets. Cela a permis de motiver chaque participant sur un projet qui demande beaucoup de temps et d’implication de la part de chaque acteur. Ce caractère chronophage est d’autant plus sensible que l’IUT est situé à Lannion, donc éloigné des autres acteurs qui sont à Rennes, et que les interactions sont donc moins souples compte tenu de la distance géographique. Ce frein a été
levé avec la localisation à l’IUT de Lannion d’une ingénieure pédagogique.
Le projet étant finalisé au moment de la crise sanitaire, il a permis rapidement d’assurer les activités pédagogiques pendant le confinement. L’outil étant sur Moodle, il est ouvert et peut être enrichi au fur et à mesure des besoins. Comme au moins un enseignant de chaque matière avait participé au projet, il pouvait facilement former ses collègues à son utilisation. Les enseignants avaient donc à disposition un outil qu’ils pouvaient enrichir en fonction de leurs besoins et donc de passer plus facilement à un enseignement en distanciel.
Lors de son élaboration, Numérix a été conçu pour être le plus possible ouvert afin de pouvoir s’adapter à toutes les disciplines, cela a donc permis également de s’adapter à des situations inattendues comme celle du confinement.

Perspectives / essaimage


Le projet a complètement intégré la maquette pédagogique de l’IUT et les TP de chaque matière.
L’accompagnement sur la réalisation de vidéo a permis de prolonger la démarche au sein de l’IUT sur des travaux permettant de valoriser les soft skills et de demander aux étudiants de présenter leurs projets sur des formats type « présentation en 180 secondes » via des outils multimédias.